15 janv. 2016

L’âne, une aide efficace pour la protection des troupeaux ovins…

Sherp'ânes Pas de commentaires

L’âne multifonctions…

Depuis la domestication de l’animal par l’homme, l’âne a toujours été le compagnon de travail du berger. L’âne sert d’abord comme animal de bât. Sa fonction est de porter des charges lors des migrations du troupeau.  Les ânes, à l’arrière du troupeau, avaient pour fonction de transporter matériel et victuailles et parfois l’élément du troupeau qui n’arrivait pas à suivre ou un enfant fatigué.

L’âne comme animal de protection

On voit de plus en plus de producteurs utiliser des ânes pour garder leur troupeau de moutons. Le prix de revient modique de l’âne, son entretien facile, sa longévité et le fait qu’il soit compatible avec les autres méthodes de lutte contre les prédateurs rendent l’utilisation de l’âne comme moyen de protection des troupeaux ovins intéressant. L’âne se comporte en protecteur des ovins à l’égard desquels il a développé un lien social. Son instinct grégaire naturel, ajouté à son aversion et à son agressivité innées à l’encontre des chiens, renards ou loups peut en faire un auxiliaire efficace dans la protection des animaux. Les ânes voient, entendent et sentent très bien. Grâce à ces dons, ils peuvent facilement repérer un agresseur, de plus son braiement peut s’entendre à des kilomètres La condition la plus importante est la réussite de son imprégnation. Il doit se sentir comme faisant partie du troupeau. Pour favoriser cet attachement, il faut placer l’âne au contact des moutons le plus tôt possible. L’idéal est que l’ânesse et son petit soient élevés avec les moutons, exactement comme les chiens de protection. S’il s’agit d’un mâle, il est impératif de le castrer vers dix-huit mois, afin de calmer ses instincts sexuels vis-à-vis des brebis. L’idéal est une mère et son petit, car l’instinct maternel décuple les qualités défensives vis-à-vis du jeune et du troupeau. Un troupeau d’ânes est inefficace du fait qu’il s’isole de celui des moutons.  

Conseils pour choisir un âne de protection

Au moment d’acheter un âne, certains facteurs sont à prendre en compte :

  • Selon son âge et sa taille, l’âne sera plus ou moins docile, facile à manier.
  • Les ânes de race standard, moyens ou grands, réalisent le meilleur compromis entre docilité et capacité à éloigner les prédateurs.
  • On recommande d’utiliser des ânes âgés d’au moins deux ans.
  • Les ânes sont plus efficaces dans des troupeaux de moins de 100 brebis. Au-delà de ce nombre, ou en terrain très boisé, leur efficacité est plus limitée.
  • Utiliser une femelle et son petit ou des mâles castrés. Les mâles entiers sont agressifs et peuvent blesser le bétail.
  • Ne pas en mettre plus de deux. Ils recherchent la compagnie des autres ânes et restent alors entre eux.

Chez Sherp’Ânes, nos ânons issus de souche Provence et Pyrénées, de taille moyenne à grande, vivent avec un petit troupeau ovin toute l’année, ils sont manipulés et éduqués dès leur plus jeune âge pour être proche de l’homme, une bonne intégration et un travail efficace pour la protection d’un troupeau ovin s’accompagne nécessairement d’une présence humaine régulière, d’un lien avec son berger.

Nous plaçons régulièrement des ânons femelles ou mâles castrés dans des troupeaux ovins et c’est efficace pour les attaques de canidés divers, dissuasif, il faut 6/7 mois pour que l’âne s’habitue et s’approprie le troupeau, il est toujours nécessaire d’accompagner et de surveiller cette intégration pour que tout se passe bien.

Pas de commentaires pour “L’âne, une aide efficace pour la protection des troupeaux ovins…”

Laissez un commentaire